Mal de gorge : 10 recettes naturelles de gargarisme

Le mal de gorge en soi veut tout dire. Que ce soit le larynx ou le pharynx qui fait souffrir, on parle de mal de gorge. Douleur diffuse ou au niveau des amygdales, le terme est vague. Si le traitement nécessite l’intervention d’un médecin, apaiser la douleur, en revanche, peut se faire par nombre de secrets de grand-mère, dont le gargarisme. Le principe est de garder le liquide au fond de la gorge pour qu’il puisse agir localement. Il assainit alors les muqueuses buccales et la gorge et apporte ainsi un soulagement. Voici 10 recettes à base de produits naturels et faciles à trouver qui ont fait leurs preuves.

Mal De Gorge
© istock

Comment et pourquoi faire des gargarismes ?

D’une manière générale, le principe du gargarisme est d’associer un agent naturel antibactérien ou antiseptique (citron, sel, bicarbonate de soude) à de l’eau chaude. Ensuite, on peut compléter par un ingrédient qui sucre ou qui donne un goût agréable à la préparation.

Quelle que soit la recette proposée, le gargarisme se fait toujours de la même manière, à savoir :

  • Laissez tiédir un peu la préparation puis prenez une gorgée que vous gardez au fond de la gorge.
  • Restez la tête légèrement inclinée en arrière pendant une trentaine de secondes.
  • Recrachez et renouvelez l’opération pour utiliser tout le mélange.

L’opération peut être renouvelée plusieurs fois par jour, jusqu’à ce que la douleur diminue.

La température du gargarisme dépend de chaque personne et de sa relation à la chaleur. Néanmoins, il est conseillé de favoriser le tiède, plus efficace que le froid.

Une fois le liquide dans votre gorge, soufflez par la bouche pour former des bulles et faire circuler la préparation apaisante entre l’arrière de la bouche et la gorge.

N’utilisez jamais un reste de la fois précédente. À chaque gargarisme, prenez des ingrédients fraichement préparés.

1. Le gargarisme au sel

Le sel est populaire dans les gargarismes, car il absorbe l’excès de liquide qui se trouve dans les tissus congestionnés. Il pallie donc la difficulté de déglutir causée par l’irritation et la douleur. D’autre part, le sel neutralise les acides dans la gorge.

  • Mélangez 1 cuillère à café de sel de table avec 250 ml d’eau tiède.
  • Attendez que la solution ait refroidi pour vous en servir.

À faire toutes les 2 ou 3 heures, si nécessaire.

De plus, le sel, par son action antibactérienne, lutte contre les bactéries, le cas échéant.

2. Le gargarisme à base de bicarbonate de soude

Ayant le même bienfait antiseptique que le sel, le bicarbonate de soude est la base d’une autre recette équivalente à la précédente. Certains l’utilisent même quotidiennement en l’ajoutant au dentifrice pour une hygiène dentaire et buccale régulière.

Bicarbonate De Soude
© istock

3. Le gargarisme au jus de citron

Le jus de citron est, lui aussi, reconnu pour ses bienfaits antiseptiques. De plus, ces vertus antioxydantes que lui donnent les flavonoïdes qu’il contient agissent sur l’inflammation de la gorge.

Pour cette recette, préparez :

  • 1 cuillère à café de gros sel ;
  • Le jus d’un citron ;
  • 20 cl d’eau frémissante ;
  • Ajoutez un peu de miel pour adoucir le tout. Il a, quant à lui, une action anti-inflammatoire.

À faire plusieurs fois par jour.

4. Le gargarisme au thym

Le thym (anti-infectieux et anti-inflammatoire) est également utilisé contre les angines virales ou simplement pour soigner une gorge irritée. En revanche, il faut veiller à ne pas l’administrer aux personnes allergiques aux lamiacées, qui suivent un traitement thyroïdien ou anticoagulant. De même, les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 12 ans évitent cette plante.

  • Comptez 7 branches de thym pour ;
  • 500 ml d’eau ;
  • 2 cuillères à soupe de miel.

5. Le gargarisme au thé vert

Le thé vert, remède naturel contre les infections, vous aide à lutter contre les bactéries à l’origine de votre mal de gorge.

Préparez simplement du thé comme vous le feriez pour le boire, mais utilisez-le en gargarisme.

6. Le gargarisme au jus de tomate

  • 100 ml de jus de tomate. C’est le lycopène, antioxydant qui est recherché dans cette recette.
  • 100 ml d’eau chaude.
  • Si vous aimez, ajoutez une dizaine de gouttes maximum de sauce piquante.

7. Le gargarisme au gingembre

  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre ;
  • 100 ml d’eau chaude ;
  • 1/2 jus de citron ;
  • Un peu de miel.

Prenez le gingembre en premier et versez l’eau chaude dessus pour le dissoudre.

Avec ce gargarisme, vous alliez les bienfaits du citron et du gingembre.

Gingembre Poudre
© istock

8. Le gargarisme au curcuma

Antioxydant, le curcuma est de plus en plus prisé et apprécié.

  • 1/2 cuillère à café de curcuma (bio de préférence) ;
  • 1/2 cuillère à café de sel ;
  • Un verre d’eau chaude.

9. Le gargarisme à la tisane aux clous de girofle

Connus comme antidouleurs, les clous de girofle ont aussi des vertus antibactériennes et anti-inflammatoires.

  • 1 à 3 cuillères à café de clous de girofle (moulus ou en poudre) ;
  • 235 ml d’eau chaude.
Clou De Girofle
© istock

10. Le gargarisme à la sauge contre les bactéries

Toujours en adoptant la même technique et la même périodicité, le gargarisme à la sauge soulage les maux de gorge par son action antibactérienne. Pour le composer, prenez :

  • 1 cuillère à café de sauge ;
  • 50 cl d’eau bouillante.

Autres astuces contre le mal de gorge

  • Pensez à boire beaucoup et régulièrement. La gorge a besoin d’être hydratée.
  • Avez-vous pensé aux cataplasmes pour apaiser le feu de l’irritation ?
    • 1 cuillère à soupe de camomille séchée ;
    • 50 cl d’eau bouillante ;
    • Laissez infuser 5 minutes ;
    • Versez le liquide légèrement tiédi sur un linge et appliquez-le, autour de la gorge ;
    • Enlevez-le lorsqu’il a refroidi ;
    • À l’instar des gargarismes, les cataplasmes peuvent être faits plusieurs fois par jour.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires