Plante sèche ou plante morte : 10 astuces pour la faire repartir

Vous venez de repérer une plante en train de mourir et vous ne savez pas s’il est encore temps de la sauver ? Truc Mania vous donne 10 astuces pour vérifier que votre plante est viable, identifier ses besoins et faire le nécessaire pour l’aider à redémarrer.

Plante Sèche Ou Morte
© istock

1. Assurez-vous que la plante est encore viable

Une plante desséchée n’a pas forcément dit son dernier mot et avant de la jeter, vous devez vérifier qu’elle n’a pas de sève dans ces tiges. Essayer de couper une branche et regardez si l’intérieur est vert, alors, elle peut être sauvée. Au contraire, si les tiges cassent facilement et qu’elles sont marron à l’intérieur, cela veut dire que la plante est fichue.

2. Enlevez tout ce qui est mort

La plante lutte pour essayer de sauver les parties qui sont en train de sécher, au détriment de ce qui est encore en bon état. Vous devez donc la soulager de ce fardeau en éliminant les feuilles mortes et les tiges sèches. En procédant petit à petit, vous allez finir par couper à un endroit où la sève circule encore, c’est le moment d’arrêter de tailler.

3. Ne coupez pas toutes les tiges

Si les tiges sont encore parcourues par la sève, il est important d’en laisser de façon à ce que la plante prenne la lumière et puisse repartir plus rapidement. La partie aérienne fait le plein de chlorophylle grâce à la photosynthèse et capte l’énergie lumineuse nécessaire à sa survie et à son épanouissement.

4. Identifiez le problème

Une plante qui périclite doit sa mauvaise santé à l’un des facteurs suivants :

  • Manque d’eau
  • Absence de nutriments
  • Présence de parasites
  • Pas assez de lumière

Une fois les causes identifiées, vous avez plus de chance de sauver votre plante.

5. Arrosez la plante si elle est trop sèche

En regardant votre plante de plus près, vérifiez que la terre touche les bords de son pot et que ses feuilles ne sont pas brunes et recroquevillées. Si c’est le cas, votre plante manque tout simplement d’eau. Ajoutez-en un peu tous les jours de manière à la réhydrater progressivement sans la noyer.

Plante Bouts Secs
© istock

6. N’hésitez pas à filtrer l’eau pour la purifier

Certaines variétés de plantes ne supportent pas le calcaire ou les autres produits chimiques contenus dans l’eau du robinet. C’est notamment le cas des plantes carnivores ou des bambous qui sont particulièrement fragiles. Utilisez de l’eau de pluie, ou purifiez l’eau de consommation courante, pour leur offrir un arrosage plus sain au quotidien.

7. Éliminez le surplus d’humidité

D’autres plantes, comme les orchidées ne supportent pas de baigner dans l’eau stagnante. Globalement, les plantes d’intérieur apprécient d’être arrosées régulièrement, sans insister. Préférez une coupelle un peu plus large que le pot, l’eau pourra s’évaporer et la plante ne moisira pas par le bas. Si la terre est vraiment trop humide, il est préférable de transvaser votre plante dans un pot avec une terre sèche.

8. N’ajoutez pas d’engrais sur une plante sèche

Lorsque vous avez oublié d’arroser vos plantes, ne leur imposez pas d’emblée un arrosage avec de l’engrais. En effet, leurs racines étant sèches, elles vont être directement agressées par le produit qui va les brûler. Il vaut mieux arroser la plante une fois tous les deux jours et ajouter de l’engrais dès que la terre est humide.

Vous devez également savoir qu’il ne faut pas proposer de l’engrais aux plantes pendant l’hiver, car, pour la plupart, elles se reposent. Par contre un apport d’engrais pendant la période de croissance, entre le printemps et l’automne, est tout à fait bénéfique.

9. Apportez des nutriments essentiels à la croissance de vos plantes

Une plante qui n’a pas les nutriments essentiels à son développement va végéter, et même mourir au bout d’un moment. Imaginez si on vous privait de nourriture ! Pour la plante, c’est pareil, elle a besoin de boire et de manger. Il existe d’excellents engrais naturels dans les magasins, que vous pouvez associer à une terre riche ou à une terre végétale mélangée à du terreau.

10. Rempotez régulièrement vos plantes d’intérieur

Les plantes ne doivent pas être perdues dans des pots démesurés et elles doivent avoir suffisamment de place pour que leurs racines puissent grandir. Lorsque vous soulevez votre plante, si les racines ont envahi l’intégralité du pot, alors il est grand temps de lui proposer un espace plus grand. En général, une plante qui manque d’espace va montrer des signes de fatigue. En principe, il faut rempoter une plante tous les 2 ou 3 ans, selon la variété et sa vitesse de développement.

Si vous restez attentifs et que vous apportez un minimum de soins à vos plantes, elles vous le rendront en illuminant votre intérieur.

À lire aussi : 5 astuces pour vous débarrasser des moucherons autour de vos plantes vertes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires