Serre de jardin : tout ce qu’il faut savoir

En premier lieu, déterminez le modèle et les dimensions de la serre ainsi que le montant que vous voulez consacrer au projet. Choisissez un emplacement en prévoyant à tout hasard des possibilités d'extension. Vous n'avez pas besoin d'un permis de construire pour une serre ou un jardin d'hiver dont la surface sera inférieure à 20 m2. Au-delà, il vous faudra consulter les règlements municipaux.

Serre De Jardin
© istock

II existe des kits de tous genres, depuis la fenêtre-serre jusqu'au modèle autonome. Consultez les sites spécialisés et des entreprises si votre propriété présente des problèmes particuliers ou si vous voulez un modèle sur mesure. Examinez aussi la possibilité de construire vous-même.

Modèles et matériaux

Choisissez entre la serre rattachée à la maison (serre-véranda) et la serre autonome. La deuxième est plus spacieuse et on peut lui donner une orientation optimale par rapport au soleil ; la première est moins chère, profite des installations de la maison et est mieux protégée des intempéries. En outre, elle donne une pièce d'appoint.

Les matériaux les plus utilisés pour la structure sont l'aluminium et le bois. Le premier est léger, durable et sans entretien ; le second, plus cher, garde mieux la chaleur, mais exige un certain entretien.

Le verre l'emporte de loin sur le plastique pour les ouvertures ; les panneaux de plastique, moins chers, sont beaucoup moins durables. La fibre de verre, translucide et non transparente, est coûteuse, mais elle est robuste, résiste aux intempéries et conserve mieux la chaleur que le verre.

Un lit de gravier sur un sol de terre règle le problème de l'écoulement des eaux ; dallez les allées d'ardoise, de céramique ou de bois.

L'emplacement

Emplacement Serre Jardin
© istock

La serre doit recevoir le plus de lumière possible, surtout en hiver. Construisez une serre-véranda sur un mur orienté au sud.

Tenez compte du fait qu'en été votre serre se trouvera placée en plein soleil et se transformera en four (la température pourra dans ce cas monter jusqu'à 70°C à l'intérieur), ce qui vous obligera soit à en occulter les vitrages extérieurs, soit à ne pas l'utiliser lors des mois les plus chauds.

Construisez d'est en ouest le plus long mur de la serre autonome.

Choisissez un site protégé des vents d'hiver par des arbres, une clôture ou des bâtiments. Un arbre à feuilles caduques peut lui offrir l'ombre nécessaire en été ; évitez tout ce qui peut gêner la lumière en hiver.  Le terrain doit être plat, bien égoutté et à proximité d'une source d'eau et d'électricité. Réglez les problèmes de plomberie et d'électricité avant d'entreprendre la construction.

Installation

Les fabricants de kits donnent les plans des fondations et des instructions pour la construction. En région clémente, la serre légère peut reposer sur une base fixée au sol par des tiges métalliques. En pays froid, il faudra que les empattements en béton coulé s'enfoncent sous la ligne de gel (voir Fondations).

Équipement

La serre autonome exige un chauffage indépendant à thermostat ; renseignez-vous sur la puissance et le modèle recommandés auprès de votre fournisseur.

Si le système de chauffage de votre maison peut être prolongé jusqu'à la serre, s'il peut comporter un thermostat indépendant, vous aurez tout à fait intérêt à chauffer ainsi une serre-véranda.

Vous aurez besoin d'évents, si possible à fonctionnement automatique, au plafond. Prévoyez-en aussi sur les murs de côté. Dans certains systèmes, un ventilateur à thermostat fait circuler l'air. En cas de panne, posez un dispositif à piles qui signale toute variation soudaine de température dans la serre.

Il faut en outre des stores extérieurs pour tamiser les ardeurs du soleil. Il existe une peinture spéciale dont on enduit l'extérieur des panneaux vitrés ; il suffit de l'essuyer pour l'enlever quand vient l'hiver.

Plantations et soins

Type De Serre
© istock

Il existe trois types de serres : la serre froide, la serre chaude et la serre « tempérée ».

La serre froide

Sa température varie de 5 à 10°C en hiver. On y entrepose les plantes d'orangerie, géraniums, camélias... de novembre à fin avril.

La serre « tempérée »

Sa température hivernale (de 10 à 15°C) permet le stockage de certaines plantes exotiques robustes en repos végétatif, la mise en culture de plantes bulbeuses...

La serre chaude

Sa température hivernale maintenue de 18 à 20°C permet de prendre de l'avance sur les cultures en pleine terre. On y effectue les tout premiers semis de légumes et de fleurs, on y cultive les plantes tropicales, on y multiplie enfin les plantes du jardin et de la maison.

Donnez plus d'intérêt encore à vos serres en y créant des microclimats. Avec un radiateur et un humidificateur, vous pouvez accentuer chaleur et humidité dans une partie de la serre.

L'été, modérez la chaleur des serres en aérant, déroulez les stores et arrosez les allées et le sol.

Soins aux plantes

Plantation Serre
© Pixabay

Les plantes de serre froide prospèrent généralement dans un mélange terreux plutôt lourd : terre de jardin, additionnée de terreau et de sable.

En serre tempérée et chaude, on utilise un compost plus léger à base de terreau de feuilles, tourbe, sable...  et divers éléments pour les végétaux tels que orchidées, plantes épiphytes... Prenez garde à n'utiliser que des mélanges et contenants propres et désinfectés pour effectuer vos semis. Une seule trace de champignon ou une seule larve d'insecte peuvent tourner à la catastrophe et décimer tous les semis de la serre.

Inspectez vos serres chaque matin, arrosez au besoin. Pour augmenter l'humidité lorsqu'il fait très chaud, arrosez de nouveau en fin de journée. Vaporisez les plantes à feuillage lisse. Fertilisez au besoin toutes les 2 ou 3 semaines durant la période de croissance avec un engrais liquide complet.

Insectes et maladies

Nettoyez la serre et ses environs régulièrement. N'y entreposez pas les outils de jardin.

Achetez vos plants dans une bonne pépinière. Examinez-les attentivement pour déceler toute trace d'insecte ou de maladie. Renouvelez souvent cet examen. Supprimez les fleurs sèches et feuilles fanées.

Isolez les sujets malades : jetez ceux qui sont infectés. Ils pourraient très vite contaminer l'ensemble de la serre.

Calendrier de la culture en serre

Calendrier jardinage serre
© istock

Janvier : Par temps doux et calme, aérez les serres. Arrosez peu.

Février : Semez les coleus, lobélias, sauges, verveines, giroflées, ageratums... En fin de mois, semez les tomates à repiquer en couche froide en avril.

Mars : Aérez davantage. Semez les plantes annuelles ou vivaces semi-rustiques pour vos massifs d'été. Démarrez les achimènes, agapanthes, bégonias tubéreux... Repiquez les plantules en caissettes ou en pots. Taillez les plantes grimpantes qui fleurissent sur le bois de l'année.

Avril : Aérez davantage. Ombragez les plantes qui craignent le soleil. Arrosez plus fréquemment. Vaporisez les feuillages. Semez les asters, campanules, œillets d'Inde, cinéraires, célosies, piments d'ornement, volubilis... Rempotez les bégonias tubéreux.

Mai : Aérez, ombragez et arrosez le sol davantage. Repiquez légumes et fleurs, acclimatez-les. Transplantez les boutures enracinées. Rabattez les poinsettias. Rempotez-les et arrosez régulièrement. Pincez les jeunes pousses de fuchsias et de chrysanthèmes.

Juin : Aérez bien, arrosez le sol et ombrez la serre. Arrosez et vaporisez les plantes. Bouturez les coleus, bégonias et géraniums... Lorsque ces boutures seront enracinées, rempotez-les. Surveillez les ravageurs.

Juillet-août : Semez les myosotis, pâquerettes, pensées, violettes...

Début août, semez les laitues, radis, épinards, carottes, tomates et fines herbes pour la culture en serre.

Septembre : Aérez, arrosez et humidifiez le sol, sauf s'il fait froid. Fertilisez deux fois par mois sauf les plantes qui ont terminé leur saison de croissance. Semez les végétaux qui fleuriront en serre au printemps. Rempotez les bulbes à floraison printanière.

Octobre : Cessez les fertilisations à la fin du mois. Arrosez moins les amaryllis. Relevez complètement les stores. Taillez les plantes grimpantes exubérantes.

Novembre : Aérez par matinée ensoleillée et température douce. Refermez en fin d'après-midi. Rempotez les plantes semées à l'automne.

Décembre : Arrosez avec parcimonie. Aérez s'il fait doux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires