6 façons d’utiliser le brou de noix

Connu et utilisé depuis le Moyen-Âge, le brou de noix s’obtient en macérant les bogues de noix. À partir de noix récoltées en juin, on parle de brou d’été, mais en prenant les écorces tombées à terre en septembre, on obtient le brou d’automne. De coloration brune, il sert avant tout de teinture et de protection du bois, mais pas seulement. Découvrez dans cet article comment profiter des vertus de ce produit.

Brou De Noix Utilisation
© istock

Qu’est-ce que le brou de noix ?

Obtenu à partir de l’écorce (aussi appelée bogue) de noix, le brou est un extrait naturel que l’on apprécie principalement pour ses qualités tinctoriales. Il s’achète dans le commerce, mais peut aussi être fabriqué facilement sans aucun autre produit nécessaire. Il est récupéré après macération.

À quelles fins utiliser le brou de noix ?

1. Le brou de noix teinte et protège les meubles

La vertu la plus prisée est, sans conteste, la protection des meubles anciens rénovés. Le brou de noix est une méthode naturelle et écologique d’entretenir le bois. Pour cela, préparez le mélange suivant :

  • Comptez 125 grammes de poudre pour 50 cl d’eau.
  • Ajoutez de l’huile de lin bouillie pure.
  • Ajustez les quantités en fonction de la couleur souhaitée.

Faites des essais sur des parties cachées de votre meuble ou sur une planche, à l’aide d’un pinceau.

À titre d’exemple, obtenir une couleur proche de celle du noyer requiert une proportion de :

  • 500 millilitres d’huile de lin
  • 1 litre de brou de noix

Et pour celle du chêne clair

  • 500 millilitres d’huile de lin
  • 25 millilitres de brou de noix

Astuce : ajoutez de l’essence de térébenthine (125 millilitres) et vous améliorez l’adhérence du mélange.

Vous pouvez, tout à fait, utiliser du brou de noix pour reteindre votre abri de jardin, vos bacs à fleurs ou tout autre accessoire en bois.

2. Le brou de noix, l’allié naturel des cheveux

En teinture ou en masque, le brou de noix s’utilise en soins capillaires, il donne à vos cheveux douceur et brillance. Sur les cheveux blonds, il confère un rendu plus doré. Sur les cheveux châtains, on l’associe au henné pour mettre en valeur les reflets auburn.

  • Mélangez ¼ de brou de noix pour ¾ d’eau ou d’hydrolat aromatique.
  • Ajoutez un yaourt pour obtenir une consistance pâteuse qui ne coule pas.
  • Laissez pauser entre 1/2 heure et 3 heures selon le rendu souhaité

Attention, il convient d’utiliser des gants pour le manipuler. Le brou de noix est très tachant.

Pour la première fois, il vaut mieux ne pas dépasser 1 heure de pause pour éviter les mauvaises surprises.

3. La liqueur de brou de noix

Pour fabriquer votre liqueur, suivez les instructions suivantes :

  • Coupez les noix en tranches (tant que le fruit n’est pas mûr, c’est possible).
  • Faites macérer les morceaux dans de l’eau-de-vie (40°) pendant 2 mois.
  • Filtrez finement.
  • Sucrez, comptez environ 600 grammes de sucre pour 20 à 25 noix vertes.
  • Mettez en bouteille et fermez avec un bouchon de liège.
  • Laissez vieillir 3 mois minimum en secouant la bouteille régulièrement.

4. Le brou de noix : une encre de choix

Pour obtenir un équivalent d’encre, il faut mélanger le brou en poudre à de l’eau tiède. On préfère donc un papier peu poreux pour cette utilisation (éviter le papier pour aquarelle notamment).

5. Répulsif contre les insectes

C’est l’odeur âcre du brou de noix qui assure son efficacité en tant que répulsif contre les nuisibles.

À lire aussi : Fourmis volantes : comment s’en débarrasser ?

6. Accessoire d’œuvre d’art

Saviez-vous que Rembrandt, par exemple, utilisait le brou de noix pour colorer certains de ces tableaux ?

La recette pour réaliser le brou de noix soi-même

Quelle que soit la recette utilisée, c’est la quantité d’eau ajoutée qui donne la teinte plus ou moins foncée à la préparation.

Brou De Noix
© istock

Le brou vert, le brou d’été

Pour réaliser du brou d’été, on utilise la récolte de noix verte, qui a lieu en juin ou juillet.

  • Récoltez les noix.
  • Placez-les dans une marmite.
  • Concassez-les à l’aide d’un marteau.
  • Ajoutez de l’eau (de pluie de préférence), faites bouillir puis maintenez-les à feu doux pendant 1 heure minimum.
  • Une fois le mélange refroidi, filtrez à l’aide d’un linge.

Le brou d’automne

Comme son nom l’indique, il s’agit de ramasser les bogues de noix tombées entre la rentrée des classes et novembre. Afin de ne pas se tacher, il convient de se protéger avec des gants de jardinage. Et pour éviter les maux de dos, on utilise une pince.

  • Préalablement, remplissez une bouteille avec de l’eau de pluie jusqu’aux deux tiers.
  • Placez les bogues de noix dans cette bouteille
  • Pillez-les, la coloration commence à se faire.
  • Laissez macérer 1 journée minimum. On peut attendre jusqu’à une semaine.
  • Filtrez, vous obtenez du véritable brou de noix

Cette technique, totalement écologique, ne vous aura absolument rien coûté d’autre qu’une bouteille usagée et une belle promenade pour aller chercher la matière première.

Où trouver du brou de noix ?

Si les noyers se trouvent partout en France, le brou de noix tout prêt se trouve dans les bonnes drogueries, les boutiques spécialisées ou dans les grandes surfaces de bricolage. Les magasins bio proposent, quant à eux, le brou de noix en petit flacon.

Vous trouverez deux conditionnements différents, à savoir en poudre ou liquide. Si ce dernier semble plus simple à utiliser, la version poudre est néanmoins plus avantageuse. En effet, la version liquide est diluée.

Il convient de ne pas confondre avec l’extrait de Cassel, autre pigment naturel, mais beaucoup moins cher car de qualité moindre.

Astuce : si malgré les recommandations, vous avez fait une tache ou gardez une trace sur les mains, frottez avec un coton imbibé d’eau froide et d’eau de javel.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires