Peut-on laisser une piscine autoportante dehors ?

Plaisir des petits et des grands les jours de grand soleil et de chaleur, la piscine devient la corvée des adultes lorsque les premiers froids arrivent. Alors, dès le mois de septembre, si les températures avoisinent les 15°, plusieurs choix s’offrent à vous. La démonter pour la ranger ou la protéger pour l’hiverner. Mais, peut-on vraiment laisser une piscine autoportante dehors ? Oui, si elle est prévue pour, et selon certaines conditions d’entretien que nous vous détaillons.

Piscine Autoportante
© istock

Le cas des petites piscines

Les piscines dites « petites » qu’elles soient gonflables, tubulaires ou autoportantes ne sont généralement pas prévues pour passer la saison hivernale à l’extérieur. Leur volume équivaut à 20 m3, il est donc simple de les vider, les faire sécher convenablement et les ranger jusqu’aux prochains beaux jours.

Elles sont conçues pour une durée de vie moyenne de 3 à 4 ans, il est donc, en effet, plus judicieux de les démonter dès la rentrée des classes ou l’arrivée de la fraicheur. Sinon, les basses températures mais également les feuilles les abîment à coup sûr.

Pour cela, suivez les étapes suivantes :

  • Vérifiez la présence de fuites éventuelles ;
  • Videz-la de son eau ;
  • Nettoyez-la totalement ainsi que l’ensemble de ses équipements en les démontant un par un.
  • Stockez-la, une fois sèche, dans le carton d’origine si possible, dans un local à température toujours supérieure à 10°.

Le cas des piscines hors-sol non démontables

La décision de garder sa piscine en extérieur l’hiver dépend de la conception de cette dernière. Si elle a demandé un temps d’installation relativement long, c’est que le fabricant n’a pas envisagé son démontage régulier.

Les piscines en kit, qu’elles soient en bois ou tubulaires sont généralement prévues pour rester en place même pendant l’hiver. Consultez la notice du constructeur. Mais à partir du moment où la température de l’eau descend en dessous de 12°, il est temps de protéger votre piscine. En deçà, le froid attaque l’étanchéité. La matière PVC notamment n’est pas armée pour affronter les températures négatives et craquelle.

Protéger sa piscine autoportante

Ainsi, afin de garantir sa bonne utilisation l’année suivante, il convient de :

  • Vider au tiers et vidanger la piscine ;
  • Procéder à un nettoyant profond et complet, mais sans détergent de votre piscine. Des produits spécifiques sont prévus : antialgues, anticalcaires, fongicides, antibactériens, dits traitements de choc.
  • Bien laver aussi les systèmes de filtration ;
  • Démonter l’ensemble des éléments ;
  • Sécher et ranger tous les accessoires dans un endroit sec et hors-gel.

Le bassin, pour sa part, se protège à l’aide d’une couverture spéciale, que l’on appelle couverture d’hivernage. Des flotteurs peuvent parer au gel éventuel de l’eau.

L’hivernage permet une économie d’eau puisque le tiers du volume reste en place. Si ranger sa piscine met le liner à l’abri du froid, certains cependant l’abîment en la pliant. Préparer sa piscine pour l’hiver demande donc toujours beaucoup de soins.

Quand la température extérieure avoisine les 15°, et celle de l’eau les 12°, on décide alors de l’hivernage passif ou actif, selon les cas.

L’hivernage passif

On parle d’hivernage passif lorsqu’on met la piscine à l’arrêt total. Cette méthode est préconisée dans les régions les plus froides où le gel peut endommager le matériel, à moins que la piscine ne dispose d’un système antigel.

On baisse le niveau d’eau en dessous de la filtration, puis on met à l’arrêt les systèmes de filtration, de purge et on coupe l’alimentation électrique.

Chaque constructeur fournit un carnet d’entretien qui détaille la procédure à suivre. Suivez les instructions, vous y retrouvez toujours les étapes suivantes :

  • Le bassin et le système de filtration doivent être totalement nettoyés.
  • Utilisez les produits adéquats (faire un traitement choc) anti-algues, anticalcaires, fongicides et antibactériens. La plupart des produits d’hivernage combinent ces différentes actions.
  • Ajustez le pH de l’eau (ne pas faire le même jour que le traitement de l’eau).
  • Mettez le système de filtration hors d’eau.
  • Coupez l’alimentation électrique.
  • Purgez l’ensemble des canalisations.
  • Démontez, lavez, séchez et rangez tous les accessoires.
  • S’il est démontable, rangez aussi le système de filtration.
  • Placez le bouchon d’hivernage sur la buse de refoulement.
  • Déposez des flotteurs pour éviter à l’eau de geler (facultatif, selon votre région).
  • Couvrez votre bassin avec une couverture spéciale.
Piscine Autoportée
© istock

L’hivernage actif

Possible dans les régions dont le climat est plus doux, et les gelées rares, il consiste à nettoyer, mais en laissant le dispositif en état de veille. Il faut néanmoins :

  • Traiter et entretenir l’eau, c’est-à-dire la débarrasser des déchets flottants, ajuster son pH, etc.
  • La filtrer ;
  • Programmer le coffret pour la mise en hors-gel ;
  • Placer les flotteurs ;
  • Couvrir le bassin comme pour un hivernage passif.

Astuces générales pour le bon entretien de votre piscine

  • Si vous n’avez pas de flotteurs, remplacez-les par des bouteilles d’eau usagées et remplies au 2/3.
  • S’il vous a été fourni avec la piscine, un gizmo (petit tube) placé dans le skimmer (petit flotteur qui retient les impuretés, également appelé écumeur de surface) absorbe la dilation de la glace et évite ainsi au plastique de craquer en cas de gel.
  • Relavez le bassin au printemps suivant avant de remplir une piscine qui a été rangée.
  • Dans tous les cas de figure, et, quelle que soit la méthode choisie, la plus grande précaution est requise. Mieux le matériel est protégé, plus la piscine durera longtemps pour le plus grand plaisir des enfants, et pour le budget des parents.

À lire aussi : Comment installer une piscine autoportée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires